Menu Fermer

Ce jour-là, la sortie des cyclos-promeneurs était prévue avec un départ à Rians pour un joli parcours dans le Haut Var. Cela faisait déjà 15 jours que je n'avais pas roulé avec le groupe qui me manquait, je décidais de les rejoindre pour retrouver les sourires et leur bonne humeur communicative.

J'arrive au lieu de rendez-vous à Rians, tout heureux de les retrouver. Je ne me doutais pas à ce moment, que j'allais vivre une journée mémorable.

C'est à partir de là que tout a commencé …

1ère séquence

En arrivant, je croise la voiture de Jean qui fait demi tour à toute vitesse, et Christine me crie par la portière : « on revient ! »

Les copains sont rassemblés sur le parking et me disent avec un petit sourire (enfin certains ... pas tous ) « Ils ont oublié la batterie du VAE de Christine a la maison ! » Rians - la Bouilladisse : 200 km AR ! ... Moi qui les connais bien parce que se sont mes amis j'imagine en souriant leur dialogue animé pendant le trajet pour définir le ou la responsable! A c e jour je n'ai pas la réponse.

2ème séquence

Philippe sort son vélo du coffre ; stupeur le pneu est crevé ! Regard incrédule et désemparé du propriétaire. James qui connais bien Philippe, téméraire prend les choses en main, répare rapidement, le groupe sautille sur place ; il fait froid. Le groupe démarre.

3ème séquence

5 kilomètre plus loin. Alerte dans le peloton. Philippe crie « Crevaison » le groupe s'arrête. James qui connait bien Philippe prend les choses en main  répare rapidement. Le groupe repart.

4ème séquence

10 kilomètre plus loin. Alerte dans le peloton. James crie « Crevaison » le groupe s'arrête. James  prend les choses en main ; répare rapidement .le groupe repart.

5ème séquence

10 km plus loin. Alerte dans le peloton. James crie « Crevaison », le groupe s'arrête. James en fait maintenant une affaire personnelle : il prend les choses en main et répare rapidement. Le groupe repart ...

Bon là, amis lecteurs vous vous dites :  « Ce Christian, il exagère ! C'est un lyonnais mais il galèje maintenant comme un marseillais. Ce n'est pas possible que le sort s'acharne comme cela, surtout sur le groupe des promeneurs : il n'y a pas plus paisible que ce groupe ! »

Je me mets à votre place et si je ne l'avais pas vécu personnellement, je serais aussi incrédule que vous.

Et pourtant, vous allez être encore plus incrédules quand je vous aurais dit ce que je n'ai pas osé dire au groupe sur le moment. Lors de la 3ème séquence, j'ai dû faire demi-tour  subrepticement car J'avais oublié mon sac à dos à Rians ! ... Si c'est possible ...

QUAND JE VOUS DIS QU'IL YA DES JOURS OÙ CA NE VEUT PAS RIRE ...

À l'arrivée autour d'un chocolat chaud nous avons eu un moment de franche rigolade en  commentant  cette étrange succession de gags (et encore Robert notre expert en gags n'était pas avec nous ce jour là !)

Merci les amis, grâce à vous j'ai vécu encore une fois, une journée mémorable. On est bien ensemble !

Christian GAY

PS : Depuis James a fait de gros progrès en mécanique : il est devenu indispensable !

Posted in Divers

1 Comment

Laisser un commentaire