Menu Fermer
Rouler avec mon fils en VAE

Le plaisir rétrouvé de rouler avec mon fils, grâce à mon V.A.E

Pendant des années nous avons partagé, mon mari, mon fils et moi l'amour de la bicyclette et nous avons pu découvrir ensemble de nombreuses régions qui nous ont laissé de merveilleux souvenirs. Le temps a passé, nous pédalons toujours, mais différemment.

Nous sommes devenus plus raisonnables avec mon mari, et nous avons laissé de côté les records, et les grandes distances. Notre fils, lui, est à un âge où tout est permis :  les dénivelés, les courses et le dépassement de soi, font partie de ses objectifs.

Un petit regret pour moi parfois : la nostalgie des balades anciennes avec mon fils Jean-Baptiste. Rouler avec lui ... Plus jamais ! Du moins je le croyais. Le mois dernier, il est venu passer quelques jours à la maison et m'a proposé de l'accompagner pour un parcours assez ardu ... avec mon V.A.E ! Aussitôt proposé, aussitôt accepté. Je me suis dit : je verrai bien !

Rouler avec mon fils en VAE
Direction le Pigeonnier ! ... Premier échauffement.

Nous avons déjeuné tôt et sommes partis de La Bouilladisse à 7 heures. Direction le Pigeonnier ! ... Premier échauffement. Nous sommes montés ensemble, sans aucun problème à bonne allure. Une première photo en haut pour immortaliser ce premier « exploit », Descente sur Peynier, puis direction Trets pour attaquer le Petit Galibier (Pas de la Couelle).  Jean-Baptiste a attaqué le col à partir de Kirbon et je l'ai rejoint pas loin derrière. Deuxième photo pour ce deuxième « exploit », Ne riez pas car Jean-Baptiste est un coureur émérite ! Descente sur Saint Zacharie et arrivés en bas il me dit : « On passe par Nans Les Pins ? » et moi de lui répondre: « Et si on montait au Plan d'Aups par la Bastide ? », Et nous voilà partis ...

Rouler avec mon fils en VAE
Nous avons attaqué le Petit Galibier (Pas de la Couelle).  Jean-Baptiste à partir de Kirbon et je l'ai rejoint pas loin derrière.

Nous avons tout monté ensemble à une allure de fous, et juste après la Bastide je l'ai doublé le voyant dans mon rétroviseur et pas peu fière d'être devant lui ! « Chapeau maman m'a-t-il dit! Trop forte ! », Un vrai bonheur partagé. Nous avons bu un coup au Plan d'Aups et avons décidé d'un commun accord de redescendre sur Auriol mais en montant avant « l'Espigoulier » par la Coutronne ! (troisième photo pour ce troisième « exploit »], descente ensuite sur Auriol où je n'ai pas pu suivre mon fils qui m'a attendu en bas.

Nous avons alors décidé d'un commun accord de rentrer sur la Bouilladisse par les Boyers ! Pas facile. À même pas 10 heures, nous étions à la maison. 70 km, 1500 m de dénivelé en 3 heures avec un arrêt pour boire. Pas mal quand même ! Et cette fierté d'avoir partagé ce moment avec Jean-Baptiste grâce à mon V.A.E ! ...

Rouler avec mon fils en VAE
Rouler avec mon fils en VAE

Marie-Christine MALFATI

Posted in Vie du club

2 Comments

  1. Jacques LAVIGNE
    Jacques LAVIGNE

    Voilà la preuve s’il en fallait une que la VAE n’est pas fait pour les fainéants comme certaines et certains le pensaient et le pensent sûrement encore.
    Si on peut se l’offrir bien sûr, c’est un choix et une décision évidents de sagesse
    Ne dit-on pas “qui veut voyager loin….”
    Bravo Marie-Christine pour ce bel exemple de bonheurs retrouvés sur le vélo.

Laisser un commentaire