Menu Fermer

L’Armistice en Camargue

Afin de répondre à l’audacieuse demande de Séverine, Jean-Claude nous a concocté une petite virée en Camargue histoire d’occuper cette longue journée fériée du mois de novembre. Le rendez-vous est donné sur le parking d’un petit village aux sonorités trompeuses : Raphael ? Raphèle… Raphèle-les-Arles pour être exact. 8 h 45, dans le village encore endormi, on peut apercevoir quelques silhouettes bleues et leurs roues infernales… 9h10, les retardataires n’arriveront plus.

Malgré la morsure du froid nous partons, les vélos s’alignent en silence, le froid est dans toute les têtes, les mollets s’activent, il faut se réchauffer. René et ses drôles de dames ferment un cortège frigorifié mais content d’être là. Nous traversons Arles. Ça y est nous y sommes : de vastes étendues marécageuses défilent, les bleus et les gris se confondent. Les taureaux sont bien là, on peut apercevoir leurs cornes menaçantes. L’eau est partout, le sol la recrache par endroits façonnant un paysage unique en son genre. Heureusement que les moustiques ont déserté…

Entre deux pauses photos, René veille sur nous. Aucune bosse à l’horizon, nous avalons les kilomètres dans un décor qui restera désespérément plat. Des murs de roseaux douillets nous encadrent. Une certaine monotonie pourrait presque s’installer… mais l’heure du café a sonné ! René s’affaire, avec Claudine et Magali, ils ont déniché l’endroit parfait. Thermos de café et madeleines nous attendent.

Nous pouvons maintenant repartir. Alors que nous nous enfonçons dans ces terres marécageuses, c’est déjà le moment de penser au déjeuner. Après quelques hésitations… et une petite escapade plus tard, nous sommes tous réunis. Une vieille bâtisse un peu bruyante nous servira de décor. La température est remontée et nous pouvons savourer cette pause bien méritée.

Direction le bac du Sauvage pour une expérience inédite : rouler sur l’eau. La traversée est brève, le compte y est de l’autre côté. Quelques kilomètres nous séparent encore de Raphèle. La fatigue se fait sentir mais la bonne humeur de la troupe adoucit les premiers tiraillements. Encore quelques photos, un joli troupeau d’agneaux, les derniers taureaux et ça y est nous sommes de retour.

  • camargue-09
  • camargue-05
  • camargue-06
  • camargue-04
  • camargue-07
  • camargue-08
  • camargue-10
  • camargue-01
  • camargue-03
  • camargue-14
  • camargue-11
  • camargue-13
  • camargue-12
  • camargue-02

Un grand merci à Jean-Claude et Jean-Paul pour cette belle escapade, merci à René qui a eu la patience de nous suivre le coffre rempli de pique-nique ! Merci pour son soutien, sa vigilance et ses photos !

Coralie Peretti

Posted in Vie du club

2 Comments

Laisser un commentaire