Menu Fermer
Portrait de Jean Malfatti

Portrait de Jean Malfati dans le magazine Cyclist #23

Dans notre club, qui est je vous le rappelle le plus important des Bouches-du-Rhône, on côtoie, parfois sans le savoir de sacrés personnages. Jean Malfati est un de ceux là. Je viens de publier, dans une revue pour laquelle je travaille, cet article dans ma rubrique régulière intitulée "Son petit vélo". Cette allusion non dissimulée à celui que l'on a tous dans le crâne, correspond à l'idée de mes articles qui décrivent à la fois une personnalité et son vélo. Quand je dis personnalité, ça ne veut pas dire célébrité, mais plutôt quelqu'un, un (e) cycliste donc, qui n'est pas comme tout le monde. Et beaucoup dans le club ne le savent peut-être pas, mais Jean n'est pas un cycliste conventionnel.

C'est lors de notre assemblée générale en fin d'année que j'ai fait connaissance de Jean. J'avais vu sur la page de petites annonces du club l'annonce de son vélo à vendre. Je l’avais trouvé magnifique et somptueusement équipé, façon cyclo des années 70/80. Je me suis dit « On dirait un Alex Singer ou encore un René Herse … ». En fait, lorsque j’ai pu en parler avec Jean, il me dit : «  Non c’est moi qui ai conçu et assemblé ce cadre, avec mon ami constructeur chez qui j’ai appris ce qu’était la soudure ou plutôt la brasure… ». Vous vous doutez bien que cette réponse méritait que j’aille plus loin pour connaître toute l’histoire.

Portrait de Jean Malfatti
Rencontre et interview de Jean chez lui avec son vélo Nanoune

Je suis donc allé voir chez lui sa caverne d'Ali Baba du cyclo rétro. L'oeil malicieux de Jean pétille derrière ses lunettes dès que l’on parle de vieux pédaliers avec triple plateaux TA, de moyeux Maxi-Car et autres pièces historiques datant de l’époque faste du vélo français. Il faut dire que Jean a traversé, en roulant, cette une période fabuleuse pour le vélo qui l’a conduit du cyclisme performant au cyclotourisme. À la fin des années 50 et début des années 60, il courait en club et par la suite il a pratiqué le cyclotourisme pur et dur sur des randonneuses, flanquées de sacoches.

Portrait de Jean Malfatti
Portrait de Jean Malfatti dans le numéro 23 de Cyclist France

Je suis heureux d'avoir pu faire, avec l'accord de Jean, cet article qui mets aussi en lumière le cyclotourisme de l'époque qui s'est un peu perdu dans le cyclosport. Aujourd'hui je le vois renaître en partie dans le "Bikepacking" en gravel ou en courses de longues distances en autosuffisance. Le GPS, les roues dynamo, le gain de poids des vélos, ... ont changé la donne. Il faut vivre avec son temps sans oublier ses racines.

Les fans de Jean peuvent trouver ce #23 est en kiosque ... Ce magazine est peu cher pour certains 6,50 €, mais c'est un beau produit dans lequel vous trouverez également un de mes tests portant sur un vélo de gravel de Cannondale.

Patrick

 

Posted in Vie du club

Laisser un commentaire